L'esprit de Lùz

C'est l'endroit où l'on peut venir voir grandir Lùz la belle plante..! Des souvenirs qu'elle retrouvera avec plaisir quand elle sera plus grande..! A place where everybody's welcome !!

mars 12, 2006

Quand les parents ne vivent plus ensemble...

Par un beau dimanche aprés-midi, le corps tout engourdi, réclame soit une séance télé devant un match de rugby, soit, étant donné les cordes qui tombent dehors, une bonne sieste suivi d'une bonne cup of tea.
Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, la conscience (lourdement poussée dans le dos par un corps ramolli..!) m'a emmené passer ce temps libre (ô bonheur..!), entre les cordes, les parois verticales, les baudriers et les chaussons (beaucoup moins confortables que des bonnes babouches!!). Oui, il s'agit bien d'aller se balancer au bout d'une corde, et de grimper en haut d'un mur à l'aide de prises artificielles.., chacun son truc..!
Mais là n'est pas le sujet.. J'ai encore rencontré une maman grimpeuse avec qui nous avons échangé quelques minutes sur sa situation de couple (non pas que je sois une pipelette, mais elle me demandait pourquoi j'étais revenu dans le coin.., et je lui forcément parlé de ma séparation avec la maman de Lùz...).
Depuis Septembre, elle et son ami avaient décidé de prendre des directions opposées, et la petite Lucie, 15 mois, toujours allétée, se retrouvait seule avec sa maman. Leur relation conflictuelle ne leur a pas permis de s'arranger à l'amiable, et ils ont donc entamé une procédure devant le juge des affaires
familiales...
J 'ai pu me rendre compte dans quel état de colère et d'amertume elle était, tellement la communication avec le papa de Lucie était difficile. Elle m'a aussi confié que sa famille à lui la considérait comme un monstre, et que les ponts étaient bien coupés..
J'ai trouvé ça vraiment triste, car quand on y met un peu de bonne volonté, le dialogue est toujours possible, à moins que tout le monde fasse preuve de mauvaise foi... Cela fera peut-être rire certains de me voir proner le dialogue, quand soit même on s'est retrouvé dans des impasses, et qu'on a
appelé au secours pour en sortir...
Mais je maintiens, car contre vents et marées, même si cette situation est loin d'être évidente et facile, l'enfant lui n'a rien demandé.. Et ce fruit de l'Amour, cet enfant qu'on a, normalement, désiré à deux, est trop souvent oublié, et souvent la proie à un chantage affectif traumatisant.
Alors, je suis le premier à souffrir en mettant mon idéal de famille unie de côté, et tout à reconstruire.., mais pour le bonheur de Lùz, je ferais tout pour que cela soit le moins pénible à vivre et qu'elle en patisse le moins possible.
Et cette position passe par des discussions régulières avec sa mère, sur l'éducation, l'école, la santé, l'alimentation, même si parfois j'ai de l'amertume et de la rancoeur qui monte, même si parfois je n'ai pas tout à fait fini de lui en vouloir...Mais l'équilibre de Lùz passe par là, à mon avis, et je suis prêt à me mettre en quatre pour elle.
Et puis, au fond, on ne l'accepte jamais ouvertement mais l'Amour est toujours là entre les parents, même s'il a muté, et s'est transformé complètement. Je rassure toujours Lùz en lui disant ce genres de paroles, que évidemment j'aime sa mère, mais plus comme avant, et elle comprend puisqu'elle me dit qu'elle m'aime fort...
Et là..., je sais que je suis sur la bonne route...

Crédit Photo: Lùz, 2 ans et demi, et son copain Toby le chien, Côteaux de Jurançon (2006)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil